Un blog! L’idée me semblait grotesque. Un certain snobisme de forumer certainement. Pendant des années, j’ai écumé cinq forums différents pour parler d’une seule chose: le vêtement. L’échange autour d’une passion commune. Ce vestiaire masculin classique, ce tailoring ou même ce que d’aucuns appellent le sartorialisme, bref autant de termes pour désigner le fait qu’on aime ce que l’on est lorsque l’on enfile un costume.

Mais voilà, aujourd’hui , un à un, j’ai quitté chacun de ces forums devenus pour la plupart moribonds, où j’avais la nette impression de me répéter en permanence. Le repli naturel, ou du moins contemporain, se fait sur Instagram. Et bien que j’apprécie le réseau social pour ce qu’il est, il est bien difficile de développer une idée en quelques lignes que personne ne lira.

Bref, l’envie, le besoin de parler de cette passion trouvant de moins en moins d’exutoires, mes amis en furent les premières victimes. C’est probablement sous le flot incessant de discussions unilatérales où j’exposais mes avis, mes projets et autres inspirations que l’un de mes amis craqua et m’implora d’écrire un blog.

Un blog?

Le mot m’énerve. Ils sont nombreux ces blogs, reliques d’un passé numérique récent, où l’on voit pousser des despotes autoproclamés de tout et n’importe quoi. J’ai toujours détesté cette relation entre « l’auteur » et son lecteur, relation qui implique nécessairement un déséquilibre. Un enseignement plutôt qu’un échange. J’ai toujours méprisé ceux qui, trop fréquemment, répétaient sagement les propos de n’importe quel abruti assis derrière son clavier.

Bref, je ne souhaitais pas écrire un blog. De plus, je ne sais plus écrire. En quelques années, la pratique juridique vous formate dans un style clair et concis mais peu attrayant.

Et puis… le confinement, l’ennui et le manque d’interlocuteurs. Vous l’aurez compris, ce blog sera profondément égoïste: j’y viendrai dans le vain but de déverser mes humeurs.

Cher lecteur, je t’invite à prendre mes articles avec des pincettes, à ne pas me croire, ni me prendre trop au sérieux. Avec un peu de chance nous aurons quelques propos constructifs, et si ce n’est pas le cas, ce n’est pas bien grave.

5 commentaires sur « Et si on lançait un blog? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s